Bonnes adresses

Aux petits plaisirs, c'est que du plaisir !

novembre 20, 2011

Hier, le Doudou et moi avons fêté nos 5 ans ensemble. Pour l'occasion, nous avons décidé de retourner au restaurant « Aux petits plaisirs », à Nice,  que nous avions découvert l'année dernière... pour nos 4 ans ! Ben quoi, on ne change pas une équipe qui gagne. ^^ J'ai bien entendu tout pris en photo, pour vous faire baver d'envie.  C'est parti !

Tout d'abord, les amuse-bouches (désolée pour la qualité des photos) :

  • Un morceau de noix de Saint Jacques cuit sur pierre chaude. Ce que vous voyez autour de la pierre est semble-t-il du gros sel. C'est vraiment très étrange, car on entendait comme un gros crépitement de friture quand le plateau est arrivé, mais pourtant, une fois sous notre nez, on a tout bien examiné, on n'a pas compris d'où (et comment) cela pouvait venir ! On se demande si ce n'est pas une réaction du sel sous la pierre chaude... Bref, en tout cas, c'était rudement bon ! La noix de Saint Jacques était d'un moelleux extraordinaire.


  • Un flacon rempli d'une sorte de velouté/crème aux cèpes, à boire à la paille. Je vous raconte pas les papilles ce qu'elles ont pris ! Cette délicieuse mixture associée à la noix de Saint Jacques était un pur moment de bonheur gustatif. ^^


Ensuite, l'entrée du Doudou (moi j'ai pris la formule sans entrée) : œuf fermier cocotte sur duxelles de trompettes, mousseline de panais et soupe de potiron. Vous avez donc sur la photo, à gauche, la mini cucurbitacée contenant la soupe - n'est-ce pas mignon ! - avec, dans l'assiette blanche, les petits croutons à rajouter, et à droite, le bocal Le Parfait contenant l’œuf et tutti quanti - et fermé hermétiquement avec la rondelle, ça rigole pas ! Ah oui, et avec une pipette d'huile parfumée à la truffe.






Bon alors, bien sûr, je n'ai pu m'empêcher de goûter à tout ça (ben oui, j'allais pas rester comme ça à le regarder manger ^^). Pour ce qui est de l’œuf, il reste cru, tout gluant, donc ça, ce n'est pas pour moi, je déteste cette texture en bouche. Mais ce qu'il y avait sous l’œuf, les trompettes de la mort et le panais, c'était pas mauvais. ^^ En tout cas, le Doudou a beaucoup aimé, c'est l'essentiel. En revanche, la soupe de potiron était extra, très finement passée, je n'ai jamais vu ça.


Arrivent les plats : le Doudou a choisi le Pluma ibérique (comprendre cochon noir d'Espagne ^^) sur purée de céleri rave au foie gras, émulsion de figatelli et tuile d'olive verte. Il s'est régalé.



Quant à moi, j'ai pris la queue de lotte poêlée et pistes farcies (comprendre calamar, et pas au pluriel !) aux lentilles corail, purée de haricots coco Paimpol et royale de butternut.



Alors, que je vous explique un peu cette belle assiette. De gauche à droite, vous avez le petit calamar farci, puis la lotte sur la purée de coco et enfin la royale de butternut, une sorte de crème très onctueuse saupoudrée de spéculoos, super bon. Les trois petites boules vertes que vous voyez entre la lotte et la royale de butternut étaient très bonnes, mais je n'ai absolument pas réussi à déterminer ce dont il s'agissait... C'était du légume, mais après... ^^ Bref, j'ai tout dévoré mangé, jusqu'à la décoration ! ^^


Et enfin, le dessert. Là par contre, ça a été le bémol de ce merveilleux repas : en effet, l'année dernière, le dessert avait été l'apothéose, il était beau, suffisamment copieux, merveilleusement bon, bref, un vrai chef-d’œuvre. Du coup, en revenant cette année, je misais énormément sur le dessert pour finir le repas en beauté. Et là, déception, je crois que je n'ai pas choisi le bon dessert !

Voici donc ce que j'ai pris (vous n'aurez pas l'intitulé exact, j'ai oublié de prendre la photo de la carte des desserts) : du pain perdu au kiwi et à la framboise avec sa panacotta de mandarine. Selon moi, pour ce dessert, ils ne se sont pas foulés, si je puis me permettre l'expression (comparativement aux autres très beaux desserts qu'ils proposent) : trois petits triangles de pain perdu (sans grand intérêt gustatif, très neutre en goût, même si certainement fait maison), avec dessus un petit bout de kiwi et une framboise, et ça s'arrête là. Pas de nappage quelconque, de sucre glace, rien. En revanche - ouf ! - la panacotta était vraiment très bonne (texture plus fluide que la mienne, c'est pas mal du tout, faut que je revoie ça !), ça a rattrapé un peu le coup. ;)



Quant au Doudou, lui, il a eu de la chance, son dessert était plus goûteux et plus « calant » : un moelleux au chocolat et spéculoos avec du sucre pétillant en son milieu, de la glace au caramel au beurre salé et un crumble banane.




J'ai goûté à son dessert évidemment. ;) Ben oui parce qu'en fait, pour tout vous dire, au début on voulait tous les deux prendre le pain perdu, mais comme on aime bien prendre des choses différentes, et que le moelleux nous tentait bien aussi, ben finalement il a pris le moelleux, j'ai pris le pain perdu et on a un peu partagé.


Et pour terminer, nous avons eu droit à un digestif - limoncello - accompagné de mignardises : un petit sablé avec un peu de pâte à tartiner au chocolat dedans, et une guimauve, guimauve qui n'apparaît pas sur la photo car je l'ai mangée avant !



La conclusion de tout cela ?

Conquis tous les deux pour la deuxième fois, malgré un dessert un peu moins à la hauteur, mais bon, on va dire que c'est un accident de parcours. ;)

Le service est toujours aussi parfait, les serveurs sont très accueillants, souriants et attentifs : à peine avions-nous entamé notre dernier morceau de pain, qu'on nous en a ramené. Et ce qu'il y a de bien, c'est qu'ils sont attentifs, mais sans que l'on ait l'impression d'être épiés, ce que je déteste dans les restaurants.

Ce qu'on apprécie également dans ce restaurant, c'est que l'on découvre sans cesse de nouvelles saveurs, auxquelles nous ne sommes pas du tout habitués, et à chaque fois ça passe à merveille. On pourrait nous faire manger n'importe quoi là-bas, qu'on aimerait !

Et puis, il faut savoir que le menu change tous les mois, selon les produits de saison. Et la bonne surprise, c'est qu'en y allant à deux reprises à la même date (novembre de l'année dernière et de cette année), on a eu droit à des choses totalement différentes.

En revanche, et à mon grand regret, ils ont augmenté leurs tarifs. :( Le menu complet est passé de 31 à 35 € et la formule Entrée + plat ou Plat + dessert est passée de 26 à 29 €. C'est dommage, c'était l'un des rares restaurants gastronomiques à proposer des prix à la portée d'un lambda moyen, et c'est vrai que maintenant, ce n'est peut-être plus vraiment le cas (enfin, on n'est pas encore dans des prix exorbitants non plus, mais bon...). Ceci dit, si l'on y va qu'une fois par an, je pense que c'est jouable ! ^^

Alors, si vous aussi vous voulez vous faire plaisir, n'hésitez pas, foncez Aux petits plaisirs !

Aux petits plaisirs
103 boulevard de Cessole, 06100 Nice.
Tél. : 04 93 44 20 23.
Ouvert midi et soir.
Fermeture : dimanche et lundi.

EDIT : le restaurant n'existe plus !

Vous aimerez peut-être aussi...

8 commentaires

  1. Je sais d’où venaient les crépitements des amuses-bouches :
    Quand ils sont arrivés, les galets étaient chaud bouillants, et le bruit venait des noix de St-jacques qui finissaient leur cuisson !

    RépondreSupprimer
  2. J'y ai pensé, mais le bruit était trop important pour que ce soit ça...

    RépondreSupprimer
  3. je reconnais que ça avait l 'air rudement bon!!!bien présenté , mais peu copieux dirait-on!!!!!c 'est que moi, j 'ai très bon appétit!!!

    RépondreSupprimer
  4. Oui, ce n'est pas très copieux en effet... mais tellement beau et bon !

    RépondreSupprimer
  5. Un repas très copieux ! Tout donne envie !
    Bonne soirée, bisous

    RépondreSupprimer
  6. Euh... non, honnêtement pas très copieux (on se rend peut-être pas bien compte sur les photos) ; les gros estomacs ne seront pas rassasiés, mais c'était vraiment très très bon, de qualité, et pour mon petit estomac, ça suffit ! ^^

    RépondreSupprimer
  7. Bah ce n'est pas "copieux" en effet, au sens ou on ne sort pas en s'éclatant le bide. Mais par contre c'est suffisant. On ne sort pas en ayant faim. On est bien rassasié.
    (si on prend le menu complet bien sûr. Si vous ne prenez que la formule plat+dessert, c'est peut etre un peu juste.)

    RépondreSupprimer
  8. J'organise un jeu concours qui consiste à réaliser une de mes recettes au choix : une belle récompense ira à la plus jolie photo...cela te dis te participer ?
    Je te donne rendez vous chez moi....

    RépondreSupprimer