Plat principal

Risotto aux crevettes et au poireau

décembre 29, 2011

Encore un risotto, mais cette fois-ci, en version un peu plus festive, avec de belles crevettes et du poireau, deux aliments qui s'associent à merveille.

Pour 2 pers. en plat principal ou 4 pers. en entrée :

  • 200 g de riz arborio
  • 14 crevettes (des grosses), à raison de 7 crevettes par personne si l'on est deux, mais bon, après, à vous de voir
  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • env. 40 cl d'eau
  • 10 cl de vin blanc sec + 1 cuil. à soupe
  • sel, poivre
  • huile d'olive
  • 2 cuil. à café de fumet de poisson en poudre
  • 1 poireau
  • 1 bonne pincée de gingembre en poudre
  • quelques gouttes de jus de citron
  • beurre ou margarine
  • quelques centilitres de crème liquide à 15 % (je n'en mets jamais beaucoup, alors n'hésitez pas à en mettre à votre convenance)
  • copeaux de parmesan
Décortiquez les crevettes et retirez leur intestin (veine noire au niveau du dos). Réservez.

Nettoyez et émincez le poireau. Faites-le revenir avec un petit peu d'huile d'olive et de beurre ou margarine. Salez, poivrez. Ajoutez ensuite une cuillère à soupe de vin blanc. Laissez encore cuire ainsi quelques minutes et réservez.

Émincez l'oignon. Faites-le revenir dans un peu d'huile. Au bout de 3-4 minutes, ajoutez la gousse d'ail hachée. Au bout d'encore 1 ou 2 minutes, ajoutez le riz et laissez encore cuire environ 2 minutes.

Versez ensuite le vin blanc et laissez le riz l'absorber.

Ajoutez un peu d'eau avec les 2 cuillères à café de fumet de poisson. Mélangez. Laissez cuire ainsi et ajoutez le reste d'eau au fur et à mesure de son absorption. Salez légèrement, poivrez.

Quand le riz est cuit (env. 17 minutes), ajoutez-y la fondue de poireau et la crème.

Faites rapidement revenir les crevettes dans un filet d'huile d'olive avec une bonne pincée de gingembre et quelques gouttes de jus de citron. Touillez-bien.

Servez aussitôt, en disposant les crevettes sur le riz et en parsemant de copeaux de parmesan. Régalez-vous, c'est un délice !


Vous aimerez peut-être aussi...

2 commentaires