Divers

De retour de vacances !

juin 19, 2013

Bonjouuuur !

J'arrive enfin à trouver le temps de faire un petit tour par ici pour vous donner de mes nouvelles et quelque chose à grignoter !

Comme vous le savez si vous avez lu mon dernier billet - et je suis sûre que vous l'avez lu car vous êtes de fidèles « followers » - j'étais partie en vacances du côté du sud-ouest, notamment dans les Hautes Pyrénées et le Gers... et j'ai même fait une virée en Espagne (enfin, vers la frontière quoi, mais on était quand même en Espagne ^^).


Vue depuis le Château de Mauvezin


Ça fait du bien de partir s'aérer l'esprit : pas de travail, pas d'Internet, le strict minimum en cuisine... Nous avions loué un gîte et je faisais à manger, mais c'était des trucs hyper rapides, des conserves de légumes à ouvrir et à réchauffer, etc., bref, tout ce que je ne fais pas chez moi d'ordinaire. ;) J'ai dit au Doudou que c'était ma semaine dans l'année où je cuisine des conserves et où j'oublie de faire le tri sélectif. Une fois dans l'année où je me permets de ne pas faire attention, je trouve que c'est raisonnable, vu que le reste de l'année je suis très soucieuse du tri des déchets et de la qualité de mon alimentation.


Auch

Outre le mauvais temps la moitié du séjour, j'ai quand même passé de très bons moments, et j'ai pu goûté à de bonnes choses.

J'ai notamment découvert la tourte des Pyrénées, un délicieux gâteau ultra moelleux, en forme de brioche. C'est une pâtisserie typique des Hautes Pyrénées. Il en existe plusieurs variantes : nature, aux pépites de chocolat, aux myrtilles, au caramel, etc. Moi j'ai choisi de goûter celle aux myrtilles. Super bon !



Je compte bien réaliser moi-même une tourte des Pyrénées un de ces quatre. Et si l'essai est concluant, je vous le présenterai sur le blog et vous donnerai la recette bien sûr.


----------------


Sinon, on s'est fait le pire des restaurants qui puisse exister, à Vielha, du côté espagnol des Pyrénées : pire que la pire des cantines, pour vous dire ! Je ne me rappelle plus de son nom, mais ça doit être le premier restaurant que l'on voit sur la place de l'église. Et ça me fait mal de dire restaurant pour un tel endroit...
La carte et les menus sont écrits en espagnol mais aussi en français. Le menu du jour est à 15 €, et il est précisé que le pain, le vin et l'eau sont compris (en même temps, à ce prix-là, avoir le vin compris, ça aurait dû nous mettre la puce à l'oreille).
Il me semble me souvenir que le bâtiment est rouge. Si vous le voyez, ne vous approchez surtout pas, fuyez !

Les entrées que nous avons prises, aux appellations différentes mais relativement similaires, étaient composées de crudités et de charcuterie.
Les crudités, rien d'exceptionnel : une mauvaise tomate fadasse, du soja en conserve, de la salade moyennement fraîche, une macédoine de légumes en conserve avec de la mayonnaise bien industrielle.
Quant à la charcuterie, elle est loin d'avoir rattrapé le niveau : du jambon blanc qui ressemble à du plastique, de très mauvaise qualité, du chorizo et du saucisson ultra huileux, et j'en passe.

Les plats : une truite grillée pour moi et un civet de je ne sais plus quelle viande pour le Doudou.
Bon, la truite, bien que certainement pas pêchée dans une rivière du coin, était relativement bonne. La garniture : 3 frites surgelées qui se battent en duel, avec toujours de la mayonnaise bien blanche, bien industrielle.
Quant au Doudou, le pauvre, il n'a même pas eu droit à un accompagnement avec son civet ! Juste de la viande...
Du coup on s'est partagés mes 3 frites. ;)

Enfin, last but not least, le dessert ! Aaah, ce fameux dessert, je crois que je m'en souviendrai toute ma vie...
Le Doudou a eu une crème brûlée... brûlée !
Et moi, bête que je suis, j'ai décidé de prendre la dernière tarte aux pommes : je me suis dit que si c'était la dernière, c'est qu'elle était bien partie et que donc elle devait être bonne. Et puis le serveur m'avait confirmé qu'elle était faite maison... Je précise que nous avons choisi les desserts en même temps que les plats, et que donc je ne savais pas encore ce qu'il nous serait servi...
Bref, après le salé plus que médiocre, arrivent donc les desserts. J'avais bien compris qu'au final, ma tarte ne serait certainement pas faite maison. Mais je ne m'attendais pas du tout à ça ! Déjà, je vois au loin l'autre serveuse apporter nos desserts et faire une drôle de tête en disant quelque chose au sujet de ma tarte au serveur qui a pris notre commande. Je dis au Doudou : « Je sais pas ce qu'il y a, mais je suis sûre qu'il y a un truc qui ne va pas avec ma tarte ».

La tarte est à présent devant moi, je la goûte. Et là, c'est le drame : dure, froide, impossible de la couper, aucun goût de pommes ou de pâte feuilletée, juste l'impression de manger du carton. DÉ-GUEU-LASSE. Absolument pas servable, ni dans un restaurant, ni ailleurs.
La serveuse voit qu'il y a un problème et revient vers moi : je lui dis tout simplement que c'est immangeable, qu'on dirait que la tarte sort du congélateur (et le « on dirait » est bien gentil), bref, que ce n'est vraiment pas bon. Elle est espagnole mais elle a bien compris. Elle me demande si je veux autre chose à la place... Bah, allons-y pour un autre dessert industriel, ça ne pourra pas être pire... J'ai mangé mon flan de substitution et nous sommes partis, dégoûtés de cette expérience.

Mais sinon, pour rattraper le coup, nous avons voulu faire un autre restaurant dans la semaine, à Auch cette fois, et là, je peux vous dire qu'on n'a vraiment, mais alors vraiment pas été déçus ! Une très belle découverte, dont je vous parlerai plus en détails dans un prochain article ! À suivre donc. ;)



Vous aimerez peut-être aussi...

2 commentaires

  1. Ca alors, la coïncidence : Vielha c'est le village où on a passé quelques vacances avec mes parents et mon frère quand j'étais petite ! Aucun souvenir de restau en revanche^^ Nico et moi on en a fait un au moins aussi hideux que le votre il y a quelques mois, à Cannes, faudra que je te raconte !

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui, tu me raconteras ! ;) Heureusement qu'on en a fait un autre qui était formidable en tous points, j'en parle bientôt sur le blog ^^

    RépondreSupprimer