Desserts & gourmandises sucrées

Panna cotta au rooïbos parfumé et coulis aux suprêmes d'orange

novembre 27, 2013

Souvenez-vous, dernièrement je vous présentais un nouveau partenaire,  La Route des comptoirs, et je terminais en vous disant que le prochain défi serait de réaliser une recette à base de thé ou de rooïbos. Eh bien c'est chose faite ! Pari réussi ^^. Bon, en même temps, ce n'est pas bien compliqué non plus, il suffit juste d'un peu d'imagination.

Je suis donc partie sur l'idée d'une panna cotta. J'ai senti à plusieurs reprises les divers échantillons que j'avais à ma disposition pour m'imprégner de leur odeur et trouver l'inspiration, et c'est finalement le rooïbos Paradis bio qui a eu mes faveurs : un rooïbos à base de cannelle, poudre d'amande et poudre de noisette. Un mélange qui me semblait idéal pour cette période de fin d'année, qui sent bon l'hiver, les fêtes de Noël et le réconfort. Je savais que j'allais l'associer à un fruit - encore indéterminé au début - et c'est la cannelle qui m'a fait choisir l'orange : une association qui fonctionne plutôt bien. Et voilà, l'idée directrice était toute tracée. Il n'y avait plus qu'à mettre les plans à exécution.

Et voici donc ce qui en est sorti :

Pour 4 grosses verrines :
  • 30 cl de lait 1/2 écrémé
  • 20 cl de crème liquide
  • 40 g de sucre
  • 1,8 g d'agar-agar (env. 1 cuil. à café rase)
  • 3 g de rooïbos Paradis bio
  • 2 oranges bio
  • 1 cuil. à soupe rase de sucre vanillé
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 boule à thé à fin maillage (ou une gaze pour enfermer le rooïbos)
Faites chauffer le lait, la crème et le sucre, ainsi que le rooïbos contenu dans une boule à thé à fin maillage pour qu'il ne passe pas à travers.

Quand le mélange arrive à ébullition, éteignez le feu, couvrez et laissez infuser 10 minutes.

Retirez la boule à thé.  Ajoutez l'agar-agar (mélangez bien au fouet manuel pour l'incorporer uniformément) et refaites chauffer. À ébullition, attendez une trentaine de secondes et retirez du feu.

Versez dans les verrines.

Laissez refroidir à température ambiante puis mettez au frais 3 h.

Pour le coulis aux suprêmes d'orange :

Pelez les oranges à vif, levez les suprêmes et récupérez tout le jus possible lors de cette étape (le jus qui s'écoule lors de la coupe et le jus que vous récupérez en pressant les peaux blanches qui restent après avoir levé les suprêmes).

Dans une casserole, faites réduire à feu doux le jus et les suprêmes avec un bâton de cannelle et une cuillère à soupe de sucre vanillé pendant 5 minutes. Personnellement, mes suprêmes se sont disloqués, ils ne sont pas restés entiers ; mais ce n'est absolument pas grave, c'était très bon ainsi, c'est peut-être juste un peu moins esthétique ;)
Servez les panna cottas surmontées de ce coulis d'orange agrémenté de quelques fruits secs et d'une feuille de menthe.

Note : conservez vos pelures d'orange pour en faire de délicieuses écorces confites ou des orangettes au chocolat ^^




Vous aimerez peut-être aussi...

13 commentaires

  1. Je dirais que le défi est largement relevé et que ces panna cotta ont l'air délicieuses, visuellement déjà elles font très envie et son magnifiques ! Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Géraldine, ton commentaire me fait très plaisir ! Je t'ai d'ailleurs d'abord prise pour une autre Géraldine que je connais bien, blogueuse culinaire également, mais en cliquant sur ton prénom, je ne suis pas tombée sur elle mais sur ton très joli blog que je découvre ;)

    RépondreSupprimer
  3. A noter que le rooibos n'est pas un thé, c'est une plante différente du Camélia Sinensis ;-)
    Cependant je cherchais un dessert pour dimanche soir (je suis invitée chez des amis), Grenadine/Géraldine m'avait justement suggéré une pannacotta. J'ai donc la marche à suivre par ici ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Ah oui, oui, Hécate, je sais que le rooïbos ne fait pas partie de la famille des thés ! Je voulais d'ailleurs écrire deux ou trois mots sur le rooïbos pour expliquer un peu ce que c'est, mais j'ai pas eu le temps, alors je suis allée au plus court !

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, pourquoi je ne suis pas surprise de trouver Hécate ici ? ;) Elle tombe bien cette recette, je ne l'avais pas vue quand je t'ai conseillé la pana cotta. (Tomate Sans Graines = salon de thé^^)
    J'adore le rooïbos, et pour l'avoir déjà goûtée, j'aime beaucoup la pana cotta de Nanie, alors là ça me plait bien sûr...

    RépondreSupprimer
  6. Ben j'y peux rien si Nanie est dans mon feedly LOL (enfin si, puisque je l'y ai mise)
    Oui cette recette est tombée à point.
    Bon si tout le monde est au clair avec le rooibos, me voici rassurée ;-) (dans mon entourage, il y a qq têtes de mules, pas facile...)
    En tout cas, je rappasserai par là pour te donner les impressions de ma version de dimanche, et je pense que je ferai un petit billet (en te citant bien sûr !)

    RépondreSupprimer
  7. @Grenadine : merci copine (mais bon, après, la panna cotta que tu avais goûté était à la verveine, alors c'est pas la même même ^^).
    @Hécate : ouh là, la pression, j'espère que ta version sera réussie alors ! ;)

    RépondreSupprimer
  8. Ma version a été une réussite, malheureusement le dîner annulé au dernier moment (chute dans escaliers de la copine : bobo au coccyx).
    Donc ce fut l'homme et moi qui les avons mangé. Il a bien aimé, sauf mon mélange potimarron/confiture d'orange, c'est le potimarron qui l'a gêné (il trouvait que ça donne un goût de "salé"). Par contre, la panacotta au thé, il en reveut bien ^_^. Connaissant la bête "pas-très-dessert", c'est un succès !
    Je vais encore améliorer cela.
    Du coup, pour le dîner avec mes amis, je verrai peut-être pour une version avec de la crème de marron au fond. Je mets la recette sur mon blog sans doute dans la journée.

    RépondreSupprimer
  9. Aah, vraiment ravie que ça t'ait plus Hécate ! Je pensais à toi depuis dimanche et je me disais que, vu que je n'avais pas eu de retour, tu n'avais peut-être pas aimé... Mais je vois que ce n'est pas le cas, ouf ^^ En revanche, désolée pour ta copine, le coccyx, ça fait mal, j'ai connu ça une fois... Pour ce qui est de l'idée de la crème de marron, je pense que ce sera très bon, mais j'ai un peu peur que quand tu verses ta panna cotta dessus, ça se mélange. C'est pour ça que je mets toujours les couches de confiture, fruits ou autres, sur le dessus, une fois que la panna cotta a pris. Mais si tu as une astuce pour faire une couche au fond, je suis preneuse ;)

    RépondreSupprimer
  10. Hummmmmmm... Cette panna cotta m'air l'air terriblement crémeuse et fondance !

    RépondreSupprimer