Pâtes

Pâtes fraîches à la courge jaune {sans œufs}

janvier 25, 2015

J'aime bien faire mes pâtes moi-même quand j'en ai le temps. C'est, il est vrai, un peu long, mais il est tellement agréable de les manger ensuite, qu'on oublie vite le temps qu'on y a passé. ;) L'idéal est d'en réaliser une grande quantité d'un coup et de congeler le surplus pour d'autres fois.

En plus, ce qui est bien, c'est qu'on peut les faire natures, mais aussi parfumées et colorées, comme ici avec de la courge jaune, pour obtenir des pâtes orangées. Et oui, vous me demandiez l'autre fois sur ma page Facebook quel ingrédient j'avais utilisé pour qu'elles soient de cette couleur, eh bien tout simplement de la courge ! ^^ Vous pouvez obtenir des pâtes vertes avec des épinards ou des blettes par exemple.

J'avais déjà publié une recette de pâtes fraîches aux œufs (seulement un œuf pour 200 g de farine ceci dit), mais cette fois-ci, j'ai eu envie de tenter sans œufs, car je limite ma consommation de produits animaux dès qu'il est possible d'obtenir un résultat quasi identique sans. Et franchement, la texture est au top et les pâtes sont très légères. Je les ai faites relativement fines aussi, ça doit sans doute également avoir une incidence.... Et l'ajout de la purée de courge a en quelque sorte joué le rôle de liant de l’œuf, je pense. Mais en tous les cas, je crois que dorénavant, je les réaliserai ainsi ! Ah oui, et j'ai également remplacé une partie de la farine par de la semoule de blé dur. Bref, une toute nouvelle recette qui ne ressemble plus vraiment à l'ancienne. ^^
 



Pour 6 personnes ou 4 ogres :
  • 300 g de farine de blé complet T110
  • 200 g de semoule de blé dur fine
  • 280 g de courge jaune de Nice, potiron ou autre (poids sans peau et sans graines)
  • plus ou moins 10 cl d'eau
  • sel

Matériel :
  • une machine à pâtes


Pelez et coupez la courge en cubes. Faites-les cuire avec un filet d'eau et un peu de sel, à couvert et à feu doux, jusqu'à ce que la courge soit fondante. Vous pouvez retirez le couvercle en fin de cuisson pour faire évaporer l'eau s'il en reste.

Écrasez la courge à la fourchette pour la réduire en purée.

Dans un saladier, versez la farine, la semoule et une pincée de sel, mélangez un peu, puis ajoutez la purée de courge.

Ajoutez l'eau progressivement, ne mettez pas tout d'un coup car il vous en faudra peut-être moins (ou à l'inverse un peu plus).

Pétrissez votre pâte jusqu'à former une boule. Celle-ci ne doit pas être collante ; elle doit être assez sèche tout en restant souple et malléable, non cassante.

Si elle vous paraît trop sèche, ajoutez un peu d'eau et si elle est trop humide, ajoutez un peu de farine. D'où la nécessité de ne pas mettre toute l'eau d'un coup. ;)

Coupez votre boule de pâte en plusieurs pâtons.

Farinez le premier, aplatissez-le un peu à la main et passez-le dans le laminoir, en commençant par le plus gros écartement.

Réduisez au fur et à mesure des passages l'écartement, jusqu'à obtenir l'épaisseur souhaité (ici je suis allée jusqu'à l'avant-dernier écartement de ma machine).

Chaque fois, repliez la pâte en deux, farinez-la bien et passez-la dans le laminoir. Au besoin, si la pâte devient trop longue, n’hésitez pas à la recouper en deux. Vous devez obtenir une jolie pâte homogène, non collante, sans trous et solide.




Passez-la ensuite du côté de la machine qui sert à faire les tagliatelles.

Récupérez-les à la main au sortir de la machine, en passant votre main sous les pâtes encore suspendues, pour éviter qu'elles s'agglomèrent.

Répétez ces opérations avec chaque pâton.




Si vous n'avez pas de séchoir à pâtes, étalez-les sur une surface farinée et n'hésitez pas à saupoudrer de farine les tagliatelles au fur et à mesure que vous les déposerez.

Laissez-les sécher 10 minutes à l'air libre avant de les cuire dans une eau  bouillante salée (quelques minutes de cuisson seulement), ou de les congeler : d'abord sur un plateau en petits nids, puis, une fois durcis, vous pourrez les réunir dans des sacs ou autre récipient de congélation. Lorsque vous en aurez besoin, vous n'aurez qu'à les sortir du congélateur et les plonger directement dans l'eau bouillante, sans décongélation préalable.

À servir avec une sauce tomate aux champignons et aux olives, par exemple, ou encore une sauce crémeuse.

Remarques :
Pendant tout le processus de fabrication des pâtes, pensez bien à saupoudrer régulièrement la pâte de farine (sauf si la pâte est suffisamment sèche dès le début, vous vous en rendrez compte je pense). Cela permettra d'assécher les tagliatelles et de faire en sorte qu'elles ne se collent pas entre elles.

Quand vous les égouttez après cuisson, il est conseillé de laisser un petit fond d'eau avec les pâtes, dans le saladier de service, toujours pour ne pas qu'elles s'agglomèrent.

Passez la pâte plusieurs fois dans chaque écartement du laminoir (en la repliant sur elle-même) pour avoir un rendu optimal.




Vous aimerez peut-être aussi...

14 commentaires

  1. belle réussite !!moi 'j 'ai tendance à les faire vertes -j 'aime la couleur verte!!!j 'ai fait les gnocchi avec la courge !!

    RépondreSupprimer
  2. Elles sont magnifiques!
    Il faut que j'en refasse, tu me donnes envie!

    RépondreSupprimer
  3. @mamy06 : Les goûts et les couleurs, tout ça, tout ça comme on dit ;)
    LaKiwiZine : ah ben si mes pâtes donnent envie, pari réussi alors ^^

    RépondreSupprimer
  4. J'adore ton blog et tes recettes bio. Pourrais-tu me dire quelle est la marque de ta machine à pâtes? Merci beaucoup :):):)

    RépondreSupprimer
  5. Alors j'ai une machine à pâte italienne, de la marque Marcato - Ampia, modèle 150 :)

    RépondreSupprimer
  6. Je reviens vers toi et cette recette, car j'ai enfin acheté (en solde) ma machine!!! J'ai testé aujourd'hui ta recette et j'ai beaucoup aimé, mais plus avec une sauce tomate que crémeuse (j'ai testé les 2!!). Juste une question, pour les congeler tu les fais juste sécher 5 min. Merci beaucoup!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi, super ! Oui, je les laisse sécher pas très longtemps en fait. Et après, je fais des nids sur un plateau que je mets tel quel au congélo. Et quand les nids de pâtes ont durci, je rassemble tout dans des sacs de congélation. :-)

      Supprimer
    2. Merci beaucoup!! C'est super pratique, pas besoin de séchoirs à pâtes (j'en ai pas!!)et pas de problème de conservation des oeufs, c'est top, merci :) :) Bonne soirée et à très vite :) :)

      Supprimer
    3. Mais de rien, avec plaisir !

      Supprimer
  7. Recette testée avec de la courge butternut rôtie. c'était très bon, merci!

    RépondreSupprimer