Divers

Ce qui se cache dans mes placards de cuisinière...

février 19, 2015

Mes petits lecteurs adorés,

Aujourd'hui, le blog prend un an de plus ! Et oui, il souffle en effet sa quatrième bougie. ^^

Et pour l'occasion, j'ai eu envie de vous en dévoiler un peu plus sur moi, ou plus précisément sur les ingrédients de base que j'ai toujours dans mes placards.

Depuis les débuts du blog, il y a eu énormément de changements dans ma façon de cuisiner.

Tout d'abord, le passage à une cuisine exclusivement à base de produits bio et non traités (bon, ok, sauf trèèès rares exceptions, mais elles sont justement tellement rares qu'elles n'entrent pas en ligne de compte ^^). Je privilégiais déjà ce type de produits lorsque j'ai ouvert ce blog, mais je suis vite passée à l'exclusivité donc. ;)

Ensuite, cette conversion au bio m'a conduite à faire mes courses en magasins bio, ce qui m'a permis de découvrir des tas de nouveaux aliments, que je ne consommais alors pas ou peu, ou dont je ne soupçonnais même pas l'existence pour certains. Et ça c'est vraiment top, car cela m'a ouvert de nouveaux horizons, j'ai découvert de nouvelles saveurs, mais aussi une autre manière de cuisiner.

Enfin, je n'étais déjà pas une grosse consommatrice de viande, mais progressivement j'en ai encore moins consommé, jusqu'à ne plus en cuisiner du tout aujourd'hui, par goût mais surtout par éthique (environnement, cause animale et famine ou quasi famine dans certains pays générée par la production de viande). Mais je ne m'étalerais pas sur le sujet - même s'il y a beaucoup à dire - car ceci n'est pas le but de cet article. Il m'arrive encore en de rares occasions de manger de la viande, lorsque je suis invitée, ou au restaurant si vraiment je ne trouve rien d'autre qui me tente (et à un prix correct), mais cela reste très occasionnel... une fois par trimestre en moyenne ? ^^

Je mange encore du poisson, mais de façon tout à fait modérée et le plus possible en Label rouge ou Pêche durable.

Je ne sais pas du tout comment je vais évoluer à ce niveau-là dans les années à venir, si je vais devenir végéta*ienne ou si je vais réintégrer un peu de viande dans ma cuisine du quotidien mais ce que je sais, c'est que si j'en achète de nouveau un jour, ce sera - dans la mesure du possible - selon des procédés d'élevage et d'abattage « respectueux » de l'animal, si je puis dire... Mais je m'égare à nouveau (on a dit « c'est pas le sujet du jour ! » ^^).

Bref, avec ces modifications relativement importantes de mon alimentation, qui se tourne vers le végétal, mes placards ne contiennent plus du tout les mêmes choses qu'avant.

Ainsi, j'avais envie de vous révéler ce qui s'y cache aujourd'hui (et depuis pas mal de temps finalement), afin de vous faire une idée plus précise de l'univers de Tomate sans graines et des ingrédients utilisés dans les recettes proposées sur ce blog.


Voici donc une liste de mes ingrédients de base :


Le sucre


Je n'utilise jamais de sucre blanc raffiné ; celui-ci est très mauvais pour la santé, dépourvu de nutriments et j'en passe. J'achète donc majoritairement du sucre blond de canne, non raffiné et bio. De temps en temps, j'utilise du sucre muscovado, un sucre de canne complet (non raffiné), plus corsé et gourmand, dont le goût se rapproche de la réglisse dû à sa teneur en mélasse. Ah oui, et sinon, j'utilise beaucoup de miel aussi. ;)



Le sel


Je me suis rendue compte que je ne le précisais jamais dans mes recettes, mais j'utilise toujours du gros sel gris non raffiné (pour les eaux de cuisson notamment) et du sel de L'Himalaya, non iodé et exceptionnellement pur et riche en minéraux et autres nutriments. J'achète ce dernier en gros sachet et je remplis au fur et à mesure mon moulin. Ainsi, comme pour le sucre, exit le sel blanc de table raffiné.

Mes moulins à poivre et à sel



Les céréales


Mes placards regorgent de céréales, souvent complètes ou semi-complètes : couscous, pâtes, riz, millet, boulgour, flocons d'avoine...



Les légumineuses

 
Privilégiant les repas végéta*iens, il est recommandé d'associer une légumineuse à une céréale pour pouvoir assimiler correctement les protéines et en avoir un bon apport. Ainsi, j'ai toujours des lentilles (vertes, corail), à associer par exemple avec du riz, mais aussi des pois cassés, ou encore des pois chiches, qui se marient bien avec la graine de couscous, etc. À noter qu'il n'est pas obligatoire d'effectuer cette combinaison céréales/légumineuses dans un même plat. Selon certains, cela pourrait même se faire sur l'ensemble d'une semaine. Mais je ne suis vraiment pas assez calée sur le sujet pour l'affirmer : personnellement, j'essaie quand même d'associer une céréale et une légumineuse, au moins dans la même journée si ce n'est dans le même repas.




Les farines


De nombreuses farines colonisent également mes placards. Pour celle de blé, j'utilise majoritairement de la complète (T110) et sinon, j'adore varier, selon les préparations : la farine de maïs pour un côté un peu croustillant et parfumé ; la farine de châtaigne (l'une de mes préférées !) pour les crêpes, gâteaux et biscuits ; la farine de pois chiche, que j'aime à utiliser dans mes fonds de tarte salée, en association avec de la farine de blé ; la farine de lupin, que j'ai découverte il y a peu et qui donne une jolie couleur jaune à la pâte...



Les purées d'oléagineux


Cela aura été une grande révélation : depuis, je ne peux plus m'en passer ! Elles peuvent remplacer la matière grasse dans les préparations, être consommées sur des tartines, entrer dans la composition d'une vinaigrette ou d'une sauce... Celles que j'achète régulièrement sont la purée d'amande, un classique, à la saveur suffisamment neutre (mais très goûteuse malgré tout) permettant d'être intégrée dans de nombreuses préparations ; la purée de noix de cajou - sans doute ma préférée ! - qui est elle aussi assez polyvalente, son goût étant légèrement plus prononcé que l'amande mais pas trop fort non plus ; enfin, j'achète de la purée de cacahuète, beaucoup plus forte celle-ci, qui se marie bien au chocolat et qui parfumera agréablement vos cookies.



Les graines


Des p'tites graines par-ci, des p'tites graines par-là... ^^ J'achète notamment des graines de courge, de tournesol, de pavot, de sésame et de lin. J'en ai toujours dans mon placard. Je les ajoute au dernier moment sur un velouté de légumes, cela apporte du croquant (courge et tournesol) ; elles entrent dans la confection de mes pains ; j'en parsème sur mes salades de crudités ou encore j'en mets dans mes céréales maison. Et depuis peu, je me suis mise à la culture des graines à germer. ;)



Les fruits secs


La base : des amandes. Ensuite, des noix, des cacahuètes, des raisins secs, des cranberries... Quand j'ai un petit creux dans la journée, hop, une poignée de fruits secs pour faire le plein ! Ce que j'adore par dessus tout : mettre en même temps dans la bouche raisins secs et amandes, je trouve que ça va trop bien ensemble ! ^^



Les épices


Last but not least, des épices ! Toujours avoir des épices dans sa cuisine : un même plat pourra sans cesse être renouvelé, avoir une saveur différente grâce aux épices que vous choisirez d'y mettre. En outre, les épices permettent de diminuer la quantité de sel, étant elles aussi des exhausteurs de goût.
Les basiques qui trônent toujours sur mes étagères : de la vanille et de la cannelle pour le côté sucré ; du cumin, du curry et du paprika pour le salé.
Après, j'adore les épices, alors j'en ai des tas d'autres : poudre de wasabi (récente découverte !), 4 épices, idéales pour les pains d'épices, massalé, que j'aime beaucoup, Zathar, fève tonka, etc.


Une infime partie de mes épices - fève tonka, badiane, vanille, girofle, baies roses... - avec mes diverses infusions (verveine, rooibos, thés...) et des eaux florales... entre autres ;)


Ah oui, et bien sûr, je privilégie les achats en vrac dès que c'est possible (moins de déchets)... donc vive les bocaux en verre ! ^^

Voilà, vous connaissez l'envers du décor de Tomate sans graines... ou du moins l'intérieur de ses placards. ;)

J'espère que la visite vous aura plu et que cela n'aura pas été trop long !


Et chez vous, ils ressemblent à quoi vos placards ?


Vous aimerez peut-être aussi...

8 commentaires

  1. C'est tout pareil dans mes placard : les céréales, farines, légumineuses, laits végétaux, épices etc. avec encore de la viande (bio de mon AMAP) que je ne suis pas prète à abandonner :)

    RépondreSupprimer
  2. Je me retrouve beaucoup dans cette avalanche de découvertes et de bocaux ;-)Ainsi qu' à l'abandon de la viande dans ma cuisine même si elle est encore présente dans mes recettes elle touche rarement ma propre assiette ...mais ils faut bien satisfaire mes gourmands ;-)Comme toi j'ai un faible pour les purée d'amandes et autres et les petites graines: ma préférée étant la chia qui a le mérite de contenir plein d'omega 3 et comme je mange aussi de moins en moins de poissons...Et il y a encore plein de découvertes en perspectives! Très belle journée

    RépondreSupprimer
  3. Ecoutes, j'en suis baba, mais ton texte et tes placards, ça pourrait etre moi !!! j'ai eu le meme cheminement alimentaire et tous mes produits sont comme toi rangés dans des pots en verre.

    RépondreSupprimer
  4. Ben dis donc, je ne pensais pas que tant de personnes se reconnaîtraient à ce point dans mes placards ^^ Qqn m'a dit la même chose sur Hellocoton aussi ;)

    RépondreSupprimer
  5. Stéphanie dans la Nièvre21 mai 2016 à 12:11

    Je me rends compte en lisant l'article, que j'ai le même cheminement. Du bio à 90°/°, les légumes que je cultive ( mais mon potager n'est pas très grand ),quasi plus de viande, ( sauf parfois restaurant ou lorsque je suis invitée ), mais je n'arrive pour ainsi dire plus à en acheter ; la voir crue sur les étales me dégoûte presque ; du poisson ( maquereau, sardines, truite, saumon )à raison d'environ 1 fois ou 2 par semaine ; les légumineuses et graines en tous genres ( dans les salades, pour faire des pestos ou mixés, comme les graines de lins ou de pavots lorsque je fais des jus de fruits/légumes au Blender dans lesquels j'ajoute du lait de riz ) ; une grande diversité de laits végétaux ( je bois beaucoup de thé noir avec ce genre de lait ).

    Mais ce que j'ai découvert dernièrement, ce sont les flocons !!! d'avoine bien sûr, ( dans les yaourts mais aussi pour faire mes crumbles sucrés ou salés comme celui à la patate douce/ail ), mais aussi de pois cassés, azukis, sarrasin ( essentiellement pour faire des galettes ou ajoutés dans les soupes ).

    J'utilise de plus en plus de purée d'oléagineux et comme je ne maîtrise pas, je prends exemple sur tes recettes !!

    Sinon, j'aime beaucoup me promener et revenir avec des cueillettes en tous genres( plantes diverses, aïl des ours, mûres, sureau, violettes, ortie, châtaignes... ) et comme mes connaissances sont limitées, je me suis inscrite à un stage avec un botaniste pour en apprendre plus. Je fais sécher pour mes tisanes, ou je fais des confitures ( la dernière en date, j'ai testé la gelée de fleurs de pissenlits, très bon ).

    Et comme j'ai encore beaucoup à apprendre, je lis très régulièrement tes articles et recettes pour me donner des idées.

    Alors, merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ton retour ! En effet, nos fonctionnons de manière très similaire ^^ Et c'est marrant parce que je disais justement dernièrement à mon compagnon que j'aimerais bien faire un genre de mini stage pour bien reconnaître les plantes comestibles dans la nature ! Et figure-toi que la gelée de fleurs de pissenlit est en projet... projet que j'aurais aimé réaliser cette année mais pô le temps ! ;)

      Supprimer
  6. Stéphanie dans la Nièvre22 mai 2016 à 17:12

    En fait, pour ne pas manquer les rdv avec Dame Nature, j'annote un petit carnet en début d'années avec ce qu'elle nous offre mois par mois...sinon, j'arrive parfois trop tard ! et crac, les fleurs ne sont plus.Cette année par exemple je n'ai pas réussi à trouver de l'ail des ours près de chez moi ( alors que je sais qu'il y en a ! ) mais j'en ai trouvée sans en chercher en Savoie alors que j'allais visiter une amie.

    Pour le stage je le fais en Auvergne avec Guy Lalière qui en organise plusieurs dans l'année ; je pense que l'année prochaine je ferai celui en Chartreuse.

    Pour ce qui est du cheminement vers un changement alimentaire, je pense que nous sommes nombreux à avoir le même.

    Alors au plaisir Nanie de commenter tes nombreux articles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah, l'Auvergne... J'adore ^^
      Ben moi, ce n'est pas une question d'oublier les rendez-vous avec Dame Nature, c'est vraiment une question de temps !

      Supprimer