Desserts & gourmandises sucrées

Gâteau aux noisettes et sa crème au café

avril 12, 2015

Pour tout vous dire, j'étais partie dans l'idée de réaliser un simple gâteau à la noisette, comme on dirait un gâteau yaourt ou au chocolat, plutôt familial, sans chichis ; et puis, je ne sais pas pourquoi, au fil de la recette, c'est devenu quelque chose de beaucoup plus élaboré, avec un sirop au rhum, une crème au café et des noisettes caramélisées !

Absolument rien à voir avec ce qui était prévu au départ ;) Mais du coup, trois fois plus gourmand (et calorique, je vous l'accorde) ! Le Doudou était ravi de ce revirement. ^^

La recette paraît longue mais franchement, mis à part les noisettes caramélisées - que vous n'êtes pas obligé(e)s de réaliser d'ailleurs -, ça va tout seul... Enfin, après, si comme moi vous cassez vous-même vos noisettes, ça prendra un peu de temps, c'est sûr ;)

Ce gâteau se conservera au frais plusieurs jours. Sortez-le au moins 30 minutes avant dégustation.


Pour un moule de 19 cm de diam. (8 pers.) :

Le biscuit : 
  • 180 g de farine bise T80
  • 150 g de noisettes non mondées réduites en poudre
  • 100 g de sucre
  • 2 œufs
  • 20 cl de lait d'épeautre
  • 80 g de margarine fondue
  • 1/2 fève tonka
  • 1 cuil. à café de bicarbonate de soude


Fouettez les jaunes d'œufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.


Ajoutez la margarine fondue et le lait d'épeautre.

Ajoutez ensuite la farine et le bicarbonate, puis les noisettes en poudre et la fève tonka râpée.

Montez les blancs en neige.

Incorporez-les délicatement à la préparation.

Versez dans un moule graissé et fariné.

Enfournez dans un four préchauffé à 180 °C pendant environ 50 minutes. 

Laissez refroidir quelques minutes seulement et démoulez le gâteau - encore chaud donc - à l'envers, sur un plat, de manière à aplatir la bosse qui s'est formée à la cuisson. Vous remettrez le gâteau à l'endroit une fois refroidi. Cela permet ainsi d'éviter de couper la partie bombée pour avoir une surface plane. Ceci étant, si le gâteau a beaucoup gonflé ou que la bosse est trop difforme, couper la partie bombée restera la meilleure solution.


Le sirop : 
  • 8 cl d'eau
  • 40 g de sucre blond
  • 1 cuil. à soupe de rhum ambré


Faites tout chauffer dans une casserole jusqu'à ce que le sucre soit complètement dissous et que le mélange devienne sirupeux.


Coupez le gâteau en deux dans son épaisseur de manière à obtenir deux disques.

Badigeonnez de sirop la partie intérieure de chaque disque à l'aide d'un pinceau.


La crème au café : 
  • 5 cl de café fort froid
  • 40 g de sucre glace
  • 250 g de mascarpone


Mélangez le tout pour obtenir une crème uniforme.


Répartissez-en une couche sur le premier disque de gâteau imbibé.

Recouvrez du deuxième disque.

Avec le reste de crème, recouvrez l'ensemble du gâteau, pourtour inclus. Il ne devrait pas vous rester beaucoup de crème pour réaliser cette étape, juste de quoi former une fine pellicule sur le gâteau.


Finitions :
  • cacao en poudre non sucré
  • chocolat noir râpé
  • noisettes caramélisées 


Saupoudrez de cacao. 

Ajoutez du chocolat noir râpé. La fine couche de crème permet de coller le chocolat sur le gâteau, notamment sur les côtés.
Décorez de quelques noisettes caramélisées (au dernier moment).



Noisettes caramélisées :
  • 60 g de sucre en poudre
  • quelques noisettes
  • cure-dents


Préparez un morceau de polystyrène que vous calez en hauteur, avec en-dessous un plat ou une feuille de papier sulfurisé.

Plantez un cure-dent dans le côté arrondi de chaque noisette.

Faites fondre le sucre dans une casserole, sans remuer. Lorsqu'il se caramélise et prend une couleur ambré, baissez le feu au minimum.

Plongez alors les noisettes dans le caramel pour les enrober. Retirez-les du caramel en les laissant à la verticale : le caramel va alors couler et former un fil.

Plantez les cure-dents dans le polystyrène, noisettes tête en bas, pour les faire sécher (c'est très rapide).

Coupez le fil à la longueur désirée au besoin.

Ceci est la méthode courante. Personnellement, j'ai voulu faire des économies de cure-dents et ai donc décidé de réutiliser un seul et même cure-dents pour toutes les noisettes. En outre, je n'avais pas envie de m'embêter avec le système du polystyrène. Du coup, j'ai eu la bonne mauvaise idée de tremper une noisette dans le caramel, faire sécher en tenant le cure-dent à la main, noisette tête en bas, puis décrocher la noisette du cure-dent, la poser sur un plat et réitérer avec une autre noisette, et ainsi de suite. Oui, sauf que, bien sûr, nouille que je suis, le caramel a eu bien le temps de brûler, de devenir foncé et amer ! Même si j'ai alterné caramel sur le feu et hors du feu, au bout de compte, ça l'a pas fait... ;)

Petites notes :

Un moule à charnière est conseillé mais cela n'est pas indispensable. C'est en effet plus pratique mais un moule classique à bords un peu hauts correctement graissé et fariné fera très bien l’affaire, c'est d'ailleurs ce type de moule que j'ai utilisé.

La difficulté de ce gâteau réside dans la réalisation des noisettes caramélisées. En effet, même sans faire la même bêtise que moi, il faut réussir à faire en sorte que le caramel ne brûle pas, tout en étant ni trop liquide, ni trop épais, sinon le fil ne se formera pas. Vous pouvez tester à l'aide d'une fourchette si le caramel est filant ou non avant de plonger vos noisettes dedans. Vous pouvez en outre passer plusieurs fois la noisette dans le caramel au besoin pour bien l'enrober.

Enfin, le caramel n'aimant pas l'humidité, je vous conseille, d'une, de ne pas réaliser les noisettes caramélisées la veille ou trop longtemps à l'avance, et de deux, de ne les ajouter sur le gâteau qu'au dernier moment.


Avec cette recette, je participe à un concours promouvant les recettes végéta*iennes organisé par la marque Lima. N'hésitez pas à voter pour ma recette jusqu'au 10 juin et pourquoi pas tenter de gagner un panier gourmand ! Je vous remercie d'avance. ^^


Vous aimerez peut-être aussi...

4 commentaires

  1. humm je craque pour ton gâteau j'en prendrais bien une petite part

    RépondreSupprimer
  2. et bien moi qui en ai pris une part, je peux vous dire que je craque aussi ;)

    RépondreSupprimer
  3. Je découvre ton blog et j'ai tout de suite été séduite par ton beau gâteau !

    RépondreSupprimer
  4. Ah ! Et bien, bienvenue chez moi alors ^^

    RépondreSupprimer