Plat principal

Gnocchis verts ou « merda de can », girolles et sauce à la tomme de Savoie

mai 22, 2015

Les « merda de can » comme on les appelle chez nous, sont des gnocchis réalisés avec des blettes, légume très présent dans la cuisine niçoise.

Et si vous voulez tout savoir, « merda de can » signifie « merde de chien » en nissart ! Très poétique, vous en conviendrez. ^^ Ce nom viendrait de la forme relativement allongée de ces gnocchis, rappelant celle des crottes de chien. ;)

Personnellement, j'ai l'habitude de leur donner la même forme que les gnocchis de pomme de terre classiques, c'est donc ainsi que je vous les présente aujourd'hui. Néanmoins, il est vrai que ces gnocchis sont plus fragiles que les gnocchis de pomme de terre, et sont ainsi un peu plus difficiles à rouler sur la fourchette. Vous pouvez donc simplement former des boudins allongés si vous le souhaitez.

À défaut de blettes, vous pourrez tout à fait remplacer ces dernières par des épinards.

On déguste généralement ces gnocchis agrémentés de sauce tomate, de beurre et de sauge, ou encore accompagnés d'une daube et de sa sauce. Ici, rien de tout cela : la tomme de Savoie que j'avais au réfrigérateur me faisait sacrément de l'œil, et il me restait quelques girolles stérilisées au naturel ; il n'en fallait pas plus pour créer une petite sauce et un accompagnement très goûteux, que je vous propose aussi par la même occasion !

Gnocchis verts ou merda de can

Pour 6 pers. :
  • 1 kg de pommes de terre farineuses vieilles
  • 300 à 400 g de vert de blettes
  • +/- 300 g de farine
  • sel


Rincez les feuilles de blettes. Faites-les blanchir 5 minutes dans une casserole d'eau bouillante. Égouttez-les et pressez-les bien dans vos mains pour en extraire le maximum d'eau. Hachez menu et réservez.

Lavez les pommes de terre. Faites-les cuire dans de l'eau bouillante jusqu'à ce que la lame d'un couteau les transperce sans difficulté. Égouttez-les et épluchez-les. Réduisez-les en purée au moulin à légumes.

Ajoutez à la purée les blettes, puis la farine et le sel. Pour ce qui est de la farine, la quantité est approximative et est à adapter au cas par cas. En effet, selon le type de farine, la qualité des pommes de terre, l'humidité ambiante, etc., il faudra plus ou moins de farine. Au toucher, la pâte ne devra pas être collante (mais pas sèche non plus).

Malaxez le mélange quelques instants jusqu'à obtention d'une pâte homogène. Formez une boule.

Farinez votre plan de travail, prélevez des morceaux de pâte et confectionnez de longs boudins de l'épaisseur d'un doigt.

Coupez les boudins en petits tronçons d'environ 2 cm de long.

Roulez les gnocchis sur les dents d'une fourchette.

Disposez-les sur des plateaux saupoudrés de farine.

Gnocchis verts ou merda de can

Plongez les gnocchis dans une grande casserole d'eau bouillante salée, en remuant un peu pour ne pas qu'ils se collent, et faites cuire quelques instants. Les gnocchis sont cuits quand ils remontent à la surface.

Sortez-les de l'eau à l'aide d'une écumoire, déposez-les au fur et à mesure dans un plat et servez immédiatement avec la sauce de votre choix.


Notes :
Les pommes de terre doivent être réduites en purée encore bien chaudes.

Lors du pétrissage, il ne faut pas travailler la pâte trop longtemps, au risque d'avoir une texture de gnocchis moins agréable à la dégustation.

Si vous voulez congeler les gnocchis, disposez-les d'abord à plat, sans se toucher, sur des plateaux farinés dans le congélateur pendant une trentaine de minutes. Une fois durcis, vous pourrez alors les réunir dans le contenant de votre choix sans qu'ils ne collent entre eux.


Sauce blanche à la tomme de Savoie :
  • 170 g de tomme de Savoie coupée en brunoise
  • 25 cl de crème liquide
  • sel, poivre


Versez la crème liquide dans une petite casserole ou un poêlon.

Ajoutez la tomme de Savoie, un peu de sel et du poivre.

Faites chauffer à feu doux jusqu'à ce que le fromage ait complètement fondu.

Servez bien chaud : n'hésitez pas à réchauffer la sauce au dernier moment.


Girolles à l'ail et au persil :

  • girolles stérilisées au naturel
  • ail
  • persil
  • huile d'olive
  • sel, poivre


Faites revenir les girolles dans un peu d'huile d'olive avec de l'ail haché et du persil ciselé. Salez, poivrez. Servez avec les gnocchis et la sauce à la tomme de Savoie.

Régalez-vous !



Vous aimerez peut-être aussi...

4 commentaires

  1. Une recette niçoise que je n'ai pas encore goûtée, même si je la connais de nom. En tout cas ça donne envie d'essayer, j'espère avoir des blettes dans un prochain panier AMAP !

    RépondreSupprimer
  2. Oh mais oui, je suis sûre que tu vas avoir un bouquet de blettes un de ces quatre ;) Au pire, je peux t'en donner si tu veux, faut que je vois avec ma mère si elle en a dans le jardin en ce moment : c'est ballot, je suis montée hier mais je n'ai pas fait attention aux blettes ! (Trop occupée à ramasser des cerises sans doute ^^)

    RépondreSupprimer
  3. C'est gentil, j'ai un panier vendredi, je croise les doigts ! Sinon j'en trouve au petit marché paysan près de la librairie !

    RépondreSupprimer