Écologie

Le tri des déchets, c'est pas sorcier !

février 26, 2016

Cela fait des années que je trie mes déchets. Depuis que je suis partie de chez mes parents pour m'installer avec mon compagnon, pour être précise, soit près de 9 ans.

C'est un geste qui m'est venue naturellement, et pourtant chez mes parents, on n'a jamais trop trié. Mais je ne sais pas, j'avais déjà cette fibre écolo en moi, le Doudou, à ma plus grande joie, y était également sensibilisé, et du coup, on s'y est mis ensemble.

Je souhaitais ainsi aborder cette thématique avec vous et vous expliquer ma façon de procéder.


Ma petite organisation

J'ai trois poubelles différentes dans ma cuisine :

  • une poubelle « normale », pour tout ce qui n'est pas recyclable ;
  • un grand sac qui me sert de poubelle pour les déchets recyclables qui seront ensuite jetés dans le container jaune : cartons et briques alimentaires, emballages métalliques, bouteilles et flacons en plastique... et depuis 2012, nous pouvons même y jeter TOUS les emballages plastiques (mais pas les OBJETS en plastique), que ce soit un simple sac plastique, un pot de yaourt ou encore un tube de dentifrice. Nous avons cette opportunité, mais cela dépend vraiment de la ville et du quartier où vous habitez. Vérifiez donc bien auprès de votre mairie les règles qui s'appliquent chez vous ;
  • un autre sac pour le papier et le verre.


Ah oui, et j'oubliais : depuis un an ou deux, j'ai également un seau sur le balcon destiné à recevoir tous les déchets organiques (épluchures de fruits et légumes, thé, café...) qui iront nourrir le compost. Au début, je ramenais toujours mon seau chez mes parents une fois celui-ci rempli (bonjour les odeurs dans la voiture ! ^^), mais depuis quelque temps maintenant, deux composteurs ont été installés dans le jardin de la copropriété. Je me trouve extrêmement chanceuse car je sais que cela ne court pas les rues à Nice. Mais si un jour j'ai un balcon plus grand, qui me permettra à la fois de stocker davantage de déchets et surtout de cultiver plus de plantes, je pense que j'investirai dans mon propre lombricomposteur.

Mes trois poubelles dans la cuisine : la poubelle métallique pour les déchets qui ne se trient pas,
le gros sac blanc pour les déchets plastiques et en carton, et enfin, caché à l'arrière-plan,
un sac bleu pour le verre et le papier.

Enfin, j'ai également un carton au-dessus de l'armoire de ma chambre dédié à tout ce qui peut être jeté à la déchèterie : petit matériel informatique et électronique, vieilles poêles ou casseroles... Quand il est rempli, hop, on fait un saut à la déchèterie ! Pour les plus gros encombrants, bien sûr, je ne les stocke pas dans mon petit carton hein, mais je ne les jette jamais n'importe où et les emmène toujours à la déchèterie également, cela va sans dire. ;) 

Tiens, saviez-vous que la déchèterie récupérait les sapins de Noël pour les recycler ? Chose que ne fait pas le service des encombrants de la mairie, qui les récupèrent certes au bas de chez vous, mais qui les brûlent avec les ordures ménagères classiques. En fait, il faut savoir que la déchetterie se charge de choisir la meilleure solution d'élimination de vos déchets : recyclage, centre d'enfouissement, valorisation de la matière ou incinération, selon le type de déchet. Vous pouvez y amener de très nombreux déchets différents : piles et batteries, pots de peinture, huiles de moteur, métaux, pneus, bois, électroménager... 

Ce n'est pas la panacée, mais c'est toujours mieux que de tout jeter à la poubelle classique où rien n'est trié (produits toxiques par exemple) et où tout est brûlé ensemble.


Un peu de pratique et vous aurez le déclic !

Tout cela nécessite un certain rodage au début, je l'avoue : on tâtonne pour savoir si tel déchet peut être recyclé ou non (moi-même il m'arrive encore d'hésiter : dans ce cas-là, mieux vaut jeter à la poubelle normale que de se tromper), on n'oublie parfois de jeter une enveloppe dans la poubelle dédiée au papier... Mais franchement, on prend très vite le pli et ça devient vraiment une habitude naturelle, un geste qui n'est plus du tout réfléchi et qui se fait tout seul. Je vous assure.


Les avantages

Depuis que je ne jette plus mes déchets organiques dans la poubelle classique, ma poubelle ne pue plus ! Et ça, ça a été un vrai gros changement positif : avant, les déchets de fruits et de légumes s'entassaient dans la poubelle et, surtout en été avec les grosses chaleurs, fermentaient, ce qui finissait par vraiment donner une odeur pestilentielle... et, oui, oui, je n'ai pas peur de vous le dire, apparaissaient même des vers !!! L'horreur ! Faut dire qu'elle est placée près de la fenêtre où les rayons du soleil tapent, ce qui faisait condensation dans la poubelle... À présent, ma poubelle ne sent plus mauvais et n'est plus habitée par de petits vermisseaux grouillants, un vrai bonheur ! ^^

Mes déchets organiques !

D'autre part, en faisant le tri, j'ai pris conscience que l'on jetait beaucoup trop de choses, que ce soit pour recycler ou non. En effet, si le tri et le recyclage c'est bien, produire le moins de déchets possible, c'est mieux ! D'autant que le recyclage est un procédé très énergivore et n'est donc pas LA solution au problème des déchets. 

Ainsi, au fil des années, j'ai fait des efforts pour réduire mes déchets et, si la contenance de mes trois poubelles est toujours la même, en revanche, la fréquence à laquelle je les jette a drastiquement diminué. Je trouve que je produis encore trop de déchets à mon goût mais je suis déjà très satisfaite de cette évolution.

Pour y parvenir, je me suis tournée davantage vers les produits vendus en vrac (et j'espère vraiment que leur offre va s'étoffer car je la trouve encore relativement limitée où j'habite), vers l'utilisation de sacs réutilisables, vers le moins de gaspillage possible... et vers une consommation moins importante, tout simplement. ;)

Je n'ai jamais eu la fièvre acheteuse, j'ai toujours fait attention, mais depuis quelques années, cela s'est accentué car j'aspire à une vie plus minimaliste... mais ceci sera sans doute le sujet d'un autre article. ;)


Le point noir

Le seul aspect problématique est le manque d'information sur la question du tri. Je trouve que les autorités et les médias en France ne font pas suffisamment d'effort de communication à ce sujet. Il est donc compréhensible que bon nombre de personnes n'y soient pas sensibles, et normal qu'elles ne se mettent pas ou peu au tri, d'autant qu'il est parfois compliqué de s'y retrouver. Faute de savoir quoi jeter dans quelle poubelle, elles abandonnent tout simplement l'idée...

Un petit pense-bête, qui m'a bien aidée au début

Pour conclure...

Tout ça pour dire qu'il est important de trier ses déchets (et mieux, de ne pas en produire, mais bon, tout le monde n'est pas Béa Johnson ^^). Ce n'est pas franchement contraignant et ça devient vite une habitude. Et puis si on a un doute, il ne faut surtout pas hésiter à contacter la mairie ou la déchèterie de sa ville pour obtenir des renseignements. Après, il faut juste trouver la place chez soi pour les différentes poubelles, je vous l'accorde, mais une fois qu'elle est trouvée, tout roule ! ^^


Et vous, triez-vous vos déchets ? Trouvez-vous cela contraignant ? Comment vous-y prenez-vous ?


Vous aimerez peut-être aussi...

5 commentaires

  1. Je suis ravie par ton billet qui prouve que même en appart on peux trouver des solutions! Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci beaucoup ! Ton commentaire me fait très plaisir, surtout que je pensais que mon article n'intéresserait probablement pas grand monde... Alors si déjà il t'a interpelée, j'en suis ravie ! ^^ Oui, je l'ai toujours dit : quand on veut, on peut. Tout est une question de motivation. ;)

      Supprimer
  2. Stéphanie dans la Nièvre1 mars 2016 à 17:57

    Pour ma part, je suis d'accord avec les conclusions : depuis que je trie, j'ai pris conscience de l'importance de ce qu'on jette et du coup, je fais beaucoup attention lorsque je fais mes courses : je prends au poids ; j'évite le plus possible les doubles emballages ; lorsque je prends un Flyer au cinéma, je le lis en salle, puis le repose là où je l'ai trouvé à la sortie et à la boulangerie, je reviens avec mon carton à gâteau lorsque je veux acheter une petite douceur. Les premières fois, la boulangère était gênée, elle avait un peu honte vis à vis des autres clients, mais maintenant, lorsqu'elle me voit entrer, elle prend direct mon gâteau préféré ( un saint honoré ) et attend que je lui tende ma boite !! Et je ne prends plus de sacs, même papier, ou que ce soit, j'en ai toujours un pliant dans mon sac à main.

    En fait, tout est question d'habitudes et d'organisation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement Stéphanie ! "Habitude" et "Organisation", tout est résumé ! ^^ Je fonctionne également beaucoup comme toi, et j'ai toujours un sac réutilisable dans mon sac à main, pour pouvoir le dégainer à tout moment ! ;)

      Supprimer
    2. Stéphanie dans la Nièvre1 mars 2016 à 19:10

      Voilà qui est dit !!!

      Supprimer