Écologie

Quatrième Marche mondiale contre Monsanto

mai 23, 2016

Ce samedi 21 mai s'est déroulée la 4e Marche mondiale contre Monsanto. J'avais raté les trois premières, mais cette année j'étais bien décidée à aller défiler !

Monsanto, c'est le géant américain qui a développé les OGM et qui a la mainmise sur les semences.

Monsanto, c'est aussi l'« Agent orange », herbicide répandu par l'armée américaine au-dessus de la forêt et des cultures vivrières pendant la guerre du Viêt Nam afin de détruire les plantations et les arbres sous lesquels les gens pouvaient se cacher... Cet herbicide contient de la dioxine, l'un des poisons les plus puissants et les plus stables qui soient connus, ayant des effets durables et entraînant des maladies telles que des cancers et des malformations. (Source : Wikipédia)

Monsanto, c'est enfin le fameux Roundup (qui contient du glyphosate, actuellement au cœur des débats au Parlement européen), l'herbicide le plus utilisé dans le monde susceptible d'être cancérigène (je dis « susceptible » car les autorités d'évaluation semblent se contredire, voire revenir sur leur jugement...mouais...).

L'objectif de ce type de multinationale est simple : l'argent.
La santé ? La planète ? La pollution ? Aucune importance...


La Marche contre Monsanto est donc un acte militant visant, de manière générale, à lutter contre Monsanto, bien évidemment, mais aussi à dénoncer l'agriculture intensive ayant recours à des semences génétiquement modifiées et à des pesticides et herbicides toxiques pour l'homme et pour l'environnement, et donc à interdire ces produits néfastes ainsi que les OGM.



Ma marche contre Monsanto, ça a donné quoi ?


Portant un grand intérêt à cette cause, j'ai donc décidé cette année de participer à la manifestation de Nice.

Le rendez-vous était donné aux alentours de 13h30 à la gare Thiers. Étant déjà en ville depuis le matin et n'ayant pas mangé à midi, j'avais demandé au Doudou qui devait me rejoindre de m'apporter un petit casse-croûte et ma gourde. C'est ainsi que je prenais quelques forces avec un morceau de pissaladière avant le début des « festivités ». ;)

Puis, une gentille dame est passée, demandant aux gens s'ils voulaient des pancartes, qu'elle avait préparées exprès en grande quantité pour les distribuer. Au top du top la dame ! ^^

Me voici donc avec ma pancarte, prête à manifester !


14 heures : ça y est, c'est parti, la marche démarre !

On se retrouve dans la foule, où l'on distingue notamment des représentants de l'Alliance écologiste indépendante et de Green Peace.




Nous arpentons toute l'avenue Thiers, puis nous descendons Gambetta et enfin nous arrivons sur la Promenade des Anglais, que nous parcourons en direction du Vieux-Nice, où se termine la marche.



Près de 2 heures de marche sous un soleil de plomb parfois un peu difficile à supporter, à scander des « Monsanto assassin ! » et autres slogans frappants, mais tout cela dans une super ambiance au rythme des percussions de la compagnie Baticauda, qui a vraiment assuré ! Je leur tire un grand chapeau car se trimballer leurs grosses caisses et jouer en continu pendant toute la marche, sous la grosse chaleur, et même à reculons pour certains musiciens (!), c'est une sacrée prouesse ! ;)



Et enfin, pour terminer en beauté et nous requinquer un peu, une bonne glace bien méritée dans le Vieux-Nice... et un bon coup de soleil sur le nez ! ;)



Petit bonus : une vidéo que j'aime beaucoup, hyper claire et concise, sur Monsanto :


Vous aimerez peut-être aussi...

9 commentaires

  1. Super, bravo pour ton implication ! Je travaillais samedi, dommage, c'est le genre de manifestation à laquelle je participerais volontiers !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Géraldine ! C'était important pour moi de le faire (malgré mon emploi du temps chargé en ce moment !). Et vraiment, je ne m'y attendais pas du tout, mais l'ambiance était très festive, un peu comme un corso carnavalesque. ;)

      Supprimer
  2. qu'est-ce que vous proposez comme alternative au glyphosate pour luter contre les mauvaises herbes du jardin et des champs ? (autre que la binette)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je vous conseille par exemple cet article, qui propose au moins 5 alternatives :
      http://www.metronews.fr/info/interdiction-du-roundup-5-solutions-alternatives-pour-dire-adieu-aux-herbicides/mofp!1BbUbWtWK6llw/

      Supprimer
    2. Stéphanie dans la Nièvre23 mai 2016 à 19:02

      Alors Anonyme, je vais me permettre de répondre à votre question.

      Une alternative au glyphosate pour les mauvaises herbes du jardin ?

      Mauvaises herbes, vous avez bien dit MAUVAISES herbes ??

      Mauvaises pour qui, au juste ? Au cœur de mon potager, cohabitent multiples herbes folles avec les tomates, qui prennent des forces auprès de leurs amies les orties, les œillets de poètes, les radis, les pommes de terre ne voient rien contre quelques trèfles... Et pour celles trop envahissantes et bien.... j'ai en ma possession, sans danger pour mes petits légumes et, ce qui ne gâche rien, gratuite, ce qu'on appelle communément l'Huile de coude, je dois le dire, assez efficace !

      Sinon, pour ma cours où quelques irréductibles persistent à vouloir gâcher tout ce gris uniforme des gravier, j'utilise le l'eau bouillante ( lorsque j'égoutte mes pates, par exemple )

      Et puis, sachez aussi que parmis ces "mauvaises herbes", beaucoup se mangent et sont délicieuses. J'en veux pour exemple le plantain ou le pissenlit qui font de très bonnes salades. Ceci, juste pour l'exemple, bien sûr, car elles sont nombreuses à être comestibles.

      Enfin, pour conclure, quelle planète souhaitez-vous laisser à vos ( nos ) enfants ? De jolies parterres infertiles et/ou porteuses de morts à moyens et longs termes, ou de libres jachères riches d'avenir pour eux ? Nous ne sommes que de passage sur cette terre qui nous accueille et nous nourrit. Elle ne nous appartient pas mais nous devons en prendre soin pour les générations à venir.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci beaucoup Marie :-) Très belle journée également !

      Supprimer
  4. Je suis dégoutée car je l'ai découverte ...le 22 mai! Je participerai l'an prochain, c'est sur !! En espérant que ces marches pourront avoir un impact ! Mais au moins...comme le colibri, on fait notre part !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf zut ! Bah oui, la prochaine fois ;-) Et c'est exactement ça : nous sommes de petits colibris qui faisons notre part ! ^^ Toute action, aussi minime soit-elle, est importante !

      Supprimer