Plat

Omelette au silène enflé {plante sauvage}

avril 06, 2018

Après les nombrils de Vénus préparés en amuse-bouches qui furent un régal, place au silène enflé, une autre plante sauvage comestible. 😏 Le silène enflé est une plante que l'on peut trouver assez facilement : sur les terrains calcaires, les bordures de chemin ou même dans votre jardin. On cueille les jeunes pousses avant la floraison. Les fleurs possèdent un calice renflé et des pétales blancs. Quand on fait éclater les fleurs entre les doigts, ces dernières « claquent », d'où le surnom de « pétard » donné à la plante.

Je vous avais déjà présenté le silène enflé ainsi qu'une recette de pommes de terre farcies il y a quelques années. Aujourd'hui, c'est en omelette que je vous propose de le déguster ! Avec de l'oignon revenu, c'est divin ! 😊

Omelette au silène enflé


Le silène enflé. Crédit photo : Jean-Pol GRANDMONT

🍅 La recette 🍅

Pour 2 pers. :

- 40 g de feuilles de silène
- 1 oignon
- 3 œufs
- Sel, poivre
- Huile d'olive


1. Rincez et égouttez les pousses de silène. Hachez grossièrement les feuilles. Vous pouvez également conserver les tiges finement émincées si elles ne sont pas trop coriaces.

2. Émincez l'oignon. Faites-le revenir doucement pendant environ 3 minutes dans de l'huile d'olive. Ajoutez le silène et poursuivez la cuisson de 3 minutes. Retirez les légumes de la poêle.

3. Dans un petit saladier, battez les œufs. Salez, poivrez.

4. Huilez de nouveau la poêle, versez les œufs battus une fois que l'huile est chaude, puis la garniture oignon-silène, en la répartissant uniformément.

5. Faites cuire à couvert et à feu doux pendant 8 minutes. Retournez ensuite l'omelette à l'aide d'une assiette et faites-la cuire de l'autre côté 1 à 2 minutes.

6. Dégustez !


Omelette au silène enflée


Vous aimerez peut-être aussi...

2 commentaires

  1. Bonsoir, je connais bien la plante quand elle est en fleur mais je ne suis pas sûre de la reconnaître avant. Vivant en montagne, j'aime beaucoup vos recettes sauvages. Je vais essayer de la repérer.
    Valérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, pour moi aussi ça a été un peu difficile de la reconnaître au début, mais on m'a montré une ou deux fois la plante en pleine nature et maintenant, je n'ai plus aucun problème pour la reconnaître seule ;-)

      Supprimer

Archives

Translation