Minimalisme

Ces choses que je n'ai pas... et qui ne me manquent pas !

juillet 20, 2018

Dans ma quête d'un mode de vie plus simple et moins matérialiste, je me suis séparée, au fil des années, de nombreux objets, voire même pour certains, je ne les ai jamais eu et n'en ai jamais ressenti le manque. D'ailleurs, comment peut-on ressentir le manque de quelque chose que l'on n'a jamais connu ? 😊

Ainsi, je n'ai pas de :

Four à micro-ondes : une casserole ou une poêle sur le feu fait très bien l'affaire pour réchauffer un plat.

Cafetière : je n'ai jamais bu de café, le Doudou en buvait de moins en moins, du coup, quand notre cafetière nous a lâchés il y a quelques années, nous avons décidé de ne pas en racheter... et tant pis pour les rares invités qui boivent du café (la majorité de nos amis n'en boivent pas), ces derniers peuvent bien faire l'effort de s'adapter quand ils viennent chez nous, en buvant un thé ou un jus de fruits exceptionnellement, ils ne vont pas en mourir, non mais ! ^^

Grille-pain : on s'en est séparés il y a plusieurs années pour faire de la place dans la cuisine et il ne nous manque pas. Si l'on veut faire griller du pain, on le passe au four en mode grill quelques instants, et on peut en plus faire griller autant de tranches que l'on veut en même temps.

Bouilloire électrique : tout comme pour le micro-ondes, une casserole d'eau sur le feu pour faire du thé ou une bouillotte nous suffit. De toute façon, l'eau est toujours bien trop chaude à mon goût quand elle est chauffée avec une bouilloire (à moins d'en avoir une à température réglable), ce qui fait que je dois attendre une éternité avant de boire mon thé ou ma tisane... qui d'ailleurs, selon les types, doivent souvent être infusés dans une eau à moins de 100 degrés, donc bon... 😉

Lave-vaisselle : alors oui, je lis partout que le lave-vaisselle c'est plus écolo que faire la vaisselle à la main car ça consomme moins d'eau... Mais qu'en est-il de l'énergie, de la pollution, de l'extraction de matières premières, du transport, de l'eau utilisée et j'en passe pour fabriquer un lave-vaisselle, sans parler de sa mise au rebut ?

Sèche-linge : le linge sèche sur l'étendoir placé sur le balcon les beaux jours, et à l'intérieur en hiver.

Aspirateur : le balai (et la balayette) est plus écolo au niveau de sa fabrication mais aussi du fait qu'il ne consomme pas d'électricité, est plus léger et manipulable, n'est pas bruyant et peut donc être passé à n'importe quelle heure sans que cela dérange, bref, il me convient parfaitement... et il prend aussi moins de place pour être rangé ! 😉

Fer à lisser/friser les cheveux : mes cheveux restent au naturel. Mais si vraiment il me venait l'envie, un jour, de les onduler, je n'aurais qu'à faire des tresses, les entortiller, les chignonner, dormir dessus et ça ferait l'affaire. 😉 Pour les lisser, un brushing avec un sèche-cheveux classique suffit. Oui, je conserve malgré tout un sèche-cheveux car, même si la plupart du temps je m'en passe et laisse sécher mes cheveux à l'air, l'hiver ou les jours plus frisquets je ne peux me le permettre ayant une tignasse très épaisse qui met 3 heures à sécher toute seule (véritablement) ! Et je n'ai pas envie de me choper la crève, ni d'avoir froid avec les cheveux mouillés...

Téléphone fixe : le portable suffit (et comme ça, pas d'appels intempestifs pour essayer de vous vendre monts et merveilles !), mais comme je ne suis pas fan des ondes qu'il émet, je l'utilise le moins souvent possible et le moins longtemps possible, et je ne le conserve pas sur moi.

iPhone : j'avoue être totalement réfractaire à l'iPhone, je ne comprends pas l'engouement qu'il génère : ça coûte une fortune, c'est lourd, gros, avec des tas de fonctionnalités dont je n'ai pas besoin au quotidien... Mon téléphone me sert juste à appeler et envoyer des textos (je n'ai pas de forfait Internet). 😊

Carte bleue : je n'en ai jamais eu et je me suis toujours débrouillée sans. Je pense d'ailleurs que c'est la pire de vos ennemies si vous voulez gérer au mieux votre argent. D'une, la carte bleue est payante, de deux, elle ne représente pas l'argent que vous dépensez, c'est assez abstrait, tandis que des billets ou des pièces que vous donnez, si, c'est nettement plus concret et vous fait vraiment comprendre la valeur de l'argent ! J'ai ainsi simplement une carte de retrait gratuite qui me permet de retirer de l'argent au besoin, ainsi qu'un chéquier. Petite parenthèse : j'ai demandé pour ce dernier à ne pas souscrire au renouvellement automatique mais bien à choisir moi-même le moment où j'ai besoin d'en commander un nouveau, toujours gratuitement bien sûr, car ma banque m'envoyait toujours beaucoup trop tôt un nouveau chéquier, et ce dernier m'encombrait inutilement.

Maquillage : bah pour quoi faire ? 😛 Ne pas se maquiller, c'est gagner du temps pour faire d'autres activités beaucoup plus intéressantes !

Edit du 12/08/18 - Pèse-personne : j'avais oublié, mais je n'ai pas non plus de pèse-personne, et ce depuis plus de 10 ans. Avant, je me pesais quasiment tous les jours. Du grand n'importe quoi. Aujourd'hui, je ne me pèse que lorsque je vais chez un docteur qui me demande de monter sur la balance. Et lorsqu'on me demande mon poids, par exemple lors d'une analyse dans un labo, je le leur donne approximativement. Comme je n'ai pas de problème de poids particulier, que ce dernier a toujours été assez stable, je sais qu'il n'y aura guère plus de deux kilos de différence entre le poids que je leur donne et la réalité. 😉

Après, comme je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises, sans que cela soit poussé à l'extrême, je suis assez minimaliste dans mon mode de vie de manière générale, et j'ai ainsi pour habitude de ne pas avoir trop : trop de vêtements, trop de chaussures, trop de bibelots, trop de cosmétiques, etc., et je privilégie le partage des biens quand c'est possible. Par exemple, au lieu d'acheter un livre que je souhaite lire, je vais d'abord voir si je peux l'emprunter auprès d'une amie ou à la bibliothèque. J'emprunte les valises de mes parents quand je pars en vacances. Là, je vais bientôt aller camper, et j'ai demandé autour de moi si on pouvait me prêter une tente et autre matériel de camping, au lieu de tout acheter. Je peux également prêter des choses de mon côté, bien entendu.

less is more, vivre mieux avec moins, minimalisme


Pourquoi vouloir posséder moins ? Qu'est-ce que cela m'apporte ?

Supprimer tout cela m'a permis de gagner tellement plus !

J'ai gagné plus de confort : eh oui, difficile de s'imaginer qu'avec moins on ressente plus de confort, et pourtant ! Ce confort se manifeste tant au niveau matériel qu'au niveau de l'esprit : j'ai moins MAIS, ce que je possède me sert, est durable, me permet de ne pas me prendre la tête pour choisir entre plusieurs possibilités, me fait gagner du temps/aller à l'essentiel... avoir moins procure un confort de l'esprit, une légèreté. 😏

Ce que je possède ne me définit pas : je n'ai pas besoin d'avoir tout un tas de choses, à étaler à la face du monde, pour me sentir complète, pour exister aux yeux des autres, et aux miens. Je ne m'accomplis pas par ce que je possède, mais par ce que je fais, et vis. Mes possessions ne reflète pas ma richesse ou ma réussite. Ça, c'est ce que l'on veut nous faire croire : plus vous avez de biens, plus vous avez réussi. En fait, je trouve que c'est plutôt ce que je ne possède pas qui me définit finalement ! 😉

Après, je ne vais pas vous mentir : je possède encore bien plus que le strict nécessaire (d'ailleurs, si vous pouviez m'aider à trouver une raison qui ferait que le Doudou accepte de se séparer du téléviseur, je vous en serai très reconnaissante ^^) et ne manque donc de rien. MAIS, ce que j'ai « tourne », c'est-à-dire que je récupère des objets, comme ce blender en verre lors de la dernière gratiferia, ou encore cette écharpe récupérée l'hiver dernier, qui viennent étoffer ou remplacer mes possessions pendant un moment. Puis, une fois que ces objets ont fait leur temps avec moi, ils repartent vivre une nouvelle vie ailleurs (ou sont mis au rebut/recyclés s'ils sont en trop mauvais état), de manière à toujours garder un certain équilibre, sans jamais m'envahir.

Et puis, même si je possède encore beaucoup de choses, j'ai appris à m'en détacher, à lâcher prise, à leur accorder moins d'importance, et je sais que je pourrais ainsi facilement me séparer de la plupart d'entre elles si j'y étais obligée, contrairement à il y a quelques années. Et ça, c'est une belle évolution, car ça libère vraiment l'esprit ! ^^ Je sais que si demain on me volait mon ordinateur, je n'en ferais pas une maladie... Quoique, mon ordi, c'est un peu tout mon travail qu'il y a dedans, alors je serais quand même très embêtée, ce n'est peut-être pas le meilleur exemple mais enfin, vous avez compris ! 😜


Et vous, quel est votre rapport avec les biens matériels et la société de consommation ? Possédez-vous beaucoup de choses dont vous pourriez finalement vous passer ?

Vous aimerez peut-être aussi...

10 commentaires

  1. Oui en effet c'est très minimaliste comme mode de vie et je dis respect. Aller, je vais te dire sur quoi je te rejoins : la cafetière (mais là c'est facile, je suis une buveuse de thé :D), le sèche linge (même si parfois j'aimerais bien avoir des serviette de bain toutes douces !), le fer à lisser/à friser (j'en ai un mais je l'utilise rarement), le téléphone fixe (je n'avais QUE des faux appels ou des vendeurs, j'ai finit par le débrancher...). Et voilà ! Le reste, je l'utilise régulièrement :-p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben c'est déjà pas mal ! ^^ Oui, moi aussi sur le téléphone fixe je n'avais que des vendeurs, etc, ça sonnait quasi quotidiennement, c'était infernal... Depuis qu'on a décidé de ne plus avoir de fixe, piouffff, je respire ^^

      Supprimer
  2. Tu as lu l'art de l'essentiel de Dominique Loreau ?, j'ai l'impression en te lisant de retrouver son livre.
    Personnellement, je le relis régulièrement et après commence un grand débarras. Je me débarrasse pas de mes robots ménagers, j'attends qu'ils ne fonctionnent plus et je ne les renouvelle pas. Contrairement à toi j'ai un téléphone fixe et pas de portable. Quand j'ai fait un long voyage de 9 mois, il y a deux ans, j'avais mon ordinateur portable et mon iPad. Dans chaque pays j'achetais une carte SIM et ainsi je pouvais tous les 2 ou 3 jours communiquer avec mon mari pendant une ou deux gratuitement.
    Le plus dur quand on débarrasse ce sont les livres, j'en ai déjà donné plus de mille et il en reste encore beaucoup, mais petit à petit ils disparaissent. Je sais que si j'avais un plus petit appartement ce serait plus facile de débarrasser au fur et à mesure.
    Question maquillage, il y a au moins cinquante ans que je ne le fais plus.
    Ton article me fait du bien, comme j'ai plusieurs voyages en perspectives c'est le moment de faire du vide, je vais m'y atteler dès la semaine prochaine.
    Comme je post pas souvent, je te remercie pour ton blog et ta newsletter, je les apprécie beaucoup
    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ah, oui, je l'ai lu ! ^^ J'avais beaucoup aimé. Le téléphone portable, c'est bête hein, mais ça a un côté rassurant pour moi. Me dire que si j'ai un problème, que je suis seule quelque part ou quoi, je peux appeler quelqu'un. Je n'ai en revanche pas d'ordinateur portable, ni d'iPad, j'ai oublié de le mentionner ! Moi j'ai un petit appartement, donc forcément, si tu veux pas être encombrée, tu dois te limiter ;-)Merci beaucoup pour ton message Nicole, ça me touche de savoir que ce que je fais peut être utile aux autres car c'est le but ! Et profite bien de tes voyages alors ! :-)

      Supprimer
  3. Oh la la! La grande question du minimalisme, j'ai eu un déclic en Août dernier avec le docu Netflix Minimalism, je ne me suis mise à l'appliquer qu'en Mai de cette année (shame). Je me suis débarrassée de la moitié de mes vêtements (donnés ou vendus) et de plus de deux tiers de mes livres (données en bibliothèques municipale et universitaire). J'ai encore pas mal de boulot mais je me sens plus légère, je crois que je travaille beaucoup sur le fait de consommer moins, plus que de me débarrasser de ce que j'ai déjà. Merci pour cet article :)

    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ! C'est pas grave si ça a mis du temps à se mettre en place... mieux vaut tard que jamais ! ^^ Et puis, on va dire que c'était le temps que l'idée murisse, le temps que tu intègres la chose dans ton esprit avant de te lancer vraiment dans la pratique ! ;-) Oui, c'est ça la base, je crois : ce n'est pas qu'une simple histoire de se débarrasser de ce que l'on a (et de racheter à nouveau plein de choses jusqu'au prochain tri !), c'est surtout apprendre à consommer différemment.

      Supprimer
  4. je viens de découvrir ton blog (par une recette, oh quelle gourmande...), sympa!
    j'ai quasi aucune des choses que tu as énumérées (yuhuu!) sauf que l'aspirateur j'me dis que pour la voiture c'est quand même mieux que le balai, et le maquillage il me reste deux trois trucs pour les grandes occasions (et encore j'ai de moins en moins le réflexe), mais la carte bleue, alors là je dis respect! et je crois que j'aimerais bien faire de même... mais est ce qu'il y a des situations ou c'est difficilement gérable? comment tu fais si tu as besoin de payer par internet (je le fais très peu, quasi seulement pour les covoits)? la carte de retrait gratuite c'est possible dans toutes les banques? désolée pour toutes mes questions mais je connais encore personne sans carte alors c'est l'occas' hehe!
    mercii :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, pour la carte bleue, franchement, je crois n'avoir jamais rencontré de situation difficilement gérable... Pour les rares achats que je fais sur Internet, soit je paye avec Paypal, soit, très rarement, il peut m'arriver d'envoyer un chèque (ce qui restera toujours moins cher que de payer une carte bleue à l'année), soit, j'avoue, mon compagnon possède une carte bleue et donc lorsqu'on ne peut faire autrement on utilise la sienne... Et oui, on en a quand même une dans le couple ;-) Mais dans tous les cas, pas besoin d'en avoir deux ! ;)Pour ce qui est de la carte de retrait gratuite, je ne sais pas du tout si toutes les banques le font, il faut te renseigner...

      Supprimer
  5. stéphanie dan sla nièvre16 août 2018 à 09:46

    bonjour petite tomate du sud,

    ouah ! je t'avais écrit une longue réponse, mais elle a disparu !
    Bref, tout ça pour dire que je te rejoins sur beaucoup ( lave vaisselle, Ipohone, téléphone fixe, pèse personne, fer à frisé ) et que si je pouvais je me passerais bien tout court d'une banque !

    Mais concernant l’aspirateur, l'amour de ma vie, je reste faible ! Et puis, j'ai encore bien des choses à me défaire .

    A bientôt de te lire petite tomate

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf, quel dommage que ton commentaire ait disparu ! :-( L'aspirateur ne me manque aucunement, vraiment. ^^ Et oui, moi aussi je me dis tous les jours que j'ai encore trop de choses, qu'il faut que je me sépare de certaines d'entre elles... Mais parfois ça prend du temps, on n'est pas encore prêt, et puis un jour, pof, le déclic se fait ! Là je viens de refaire un tri dans ma bibliothèque, et ma garde-robe va y passer d'ici le mois de septembre je pense :-)

      Supprimer

Archives

Translation