Fabrication/DIY

DIY : Dentifrice solide

mars 01, 2019

Bonjour par ici !

Et si vous passiez au dentifrice solide afin de réduire vos déchets ? Un dentifrice qui soit à la fois simple et rapide à fabriquer, économique et efficace... ça vous dit ? 😊

Un dentifrice qui soit aussi beaucoup plus sain que les dentifrices vendus en conventionnel. Non parce que, on en parle des ingrédients cracra/nocifs/chimiques/issus du pétrole/conservateurs/etc. qu'il peut y avoir dans un dentifrice classique ? On en parle du triclosan, un perturbateur endocrinien qui agirait sur la thyroïde, du dioxyde de titane classé cancérigène avéré lorsqu'il est inhalé et potentiellement cancérigène lorsqu'il est avalé – plus de 4 000 médicaments en contiendrait (en savoir plus sur le dioxyde de titane ici) ? Sans oublier le fluor, ou fluorure de sodium, dont on ne cesse de nous dire que nous en avons besoin, alors qu'une forte consommation serait nocive pour la santé (neurotoxique, entre autres) et que l'on en trouve déjà dans beaucoup de choses : eau du robinet, eaux minérales en bouteille, chewing-gums, revêtements en téflon, médicaments, sel de table classique, thé... Et même en bio, les ingrédients des dentifrices ne sont pas forcément toujours irréprochables, que ce soit pour l'environnement ou pour notre santé. Ainsi, il faut bien étudier la liste des ingrédients qui les composent.

Bref, et si on se contentait d'un dentifrice homemade simple et naturel, qui fasse le job épicétout ? 😃

Dentifrice solide maison


La recette que je vous donne est inspirée de celle d'une amie quant au choix des ingrédients, mais j'en ai modifié les proportions. Ce dentifrice ne comporte que des ingrédients faciles à trouver, dont certains font sans doute déjà partie de votre cuisine. 😉 Je n'utilise pas de sci, un tensioactif dérivé de l'huile de coco, que l'on retrouve dans de nombreuses recettes de dentifrices et de shampoings solides, notamment pour faire mousser (et durcir, si je ne dis pas de bêtise). Ici, pas de mousse, mais qu'importe : ce n'est pas la mousse qui nettoie, et après quelques semaines, on s'habitue au changement. Et puis, le sci est un produit encore difficile à trouver en dehors des boutiques en ligne, ce qui n'est donc pas très écolo, et, bien que biodégradable et le plus « soft » des tensioactifs actuels, il serait nocif pour la vie aquatique, alors autant l'éviter quand on peut, non ?


🍅 La recette 🍅

Pour un mini pot :

- 5 cuil. à café de carbonate de calcium ou d'argile blanche, soit env. 12 g
- 1 petite cuil. à café de bicarbonate de soude alimentaire ou de charbon actif en poudre, soit env. 4 g
- 1 cuil. à café d'huile de coco, soit env. 10 g
- 1 grosse pincée (voire 2) de clou de girofle en poudre
- 3 ou 4 gouttes d'huile essentielle de menthe douce/poivrée/citron/tea tree au choix


1. Mélangez le carbonate de calcium (ou l'argile), le bicarbonate (ou le charbon actif) et la poudre de clou de girofle dans un petit bol.

2. Ajoutez l'huile de coco et l'huile essentielle. Mélangez bien pour obtenir une pâte homogène.

3. Transvasez dans un mini pot métallique ou en verre propre. Tassez bien.


Remarques 

Le carbonate de calcium, ou blanc de Meudon, est encore plus doux pour l'émail que l'argile blanche. De même, le charbon actif (végétal) est moins abrasif que le bicarbonate de soude. Préférez peut-être ainsi les ingrédients les moins abrasifs si vous utilisez le dentifrice quotidiennement et sur le long terme.

L'huile de coco est à ajuster en fonction de son état qui fluctue avec la température (elle durcit à de faibles températures et se liquéfie à partir de 25° environ) et de la consistance souhaitée : ici, une texture assez compacte et sèche pour pouvoir frotter la brosse à dents dessus. Mais vous pouvez mettre davantage d'huile pour un dentifrice crémeux.

L'usage des huiles essentielles est facultatif : leurs propriétés sont très intéressantes et elles permettent de donner un goût agréable au dentifrice, toutefois elles ne sont pas adaptées aux enfants, notamment en bas âge, ni à certains profils (pathologies particulières, femmes enceintes ou allaitantes... renseignez-vous !), et il ne faut dans tous les cas pas en abuser. Au besoin, ajoutez une goutte de vitamine E pour la conservation de l'huile de coco.

Utilisez une petite cuillère en bois (ou en plastique...) de préférence pour manipuler l'argile blanche, qui peut voir ses propriétés altérées au contact du métal.

Comme pour toute réalisation de cosmétique maison, ayez les mains très propres. Les ustensiles et contenants que vous utilisez doivent l'être aussi : idéalement, stérilisez-les dans de l'eau bouillante au préalable et laissez-les sécher sur un linge propre, ou nettoyez-les à l'alcool.

Le dentifrice se conserve de nombreuses semaines, voire mois. Si vous constatez cependant une altération quelconque, tant au niveau de l'aspect que de l'odeur, jetez-le.


Mode d'emploi

Humidifiez légèrement votre brosse à dents et frottez-la deux ou trois fois sur le dentifrice. Avec un dentifrice plus mou, il est possible d'en prélever une infime quantité à l'aide d'un ustensile et de venir la déposer sur la brosse à dents. Brossez vous les dents, en douceur. Conservez le pot entrouvert pour laisser sécher le dentifrice entre les brossages.


Dentifrice solide maison


Propriétés principales des ingrédients choisis


Argile blanche : purifiante, cicatrisante, antiseptique, abrasif doux.

Blanc de Meudon (carbonate de calcium) : nettoyant, abrasif très doux.

Bicarbonate de soude : blanchissant, antibactérien, rafraîchit l'haleine, abrasif doux si en petite quantité, fin et non utilisé seul.

Charbon actif (végétal) : blanchissant, supprime la mauvaise haleine.

Huile de coco : purifiante, antibactérienne, blanchit et renforce les dents, prévient les caries et la plaque dentaire.

Clou de girofle : renforce les gencives, minéralise les dents, antiseptique, soulage les maux de dents, lutte contre la mauvaise haleine.

Huile essentielle de menthe : rafraîchissante, antiinfectieuse.

Huile essentielle de citron : antiseptique et bactéricide.

Huile essentielle de tea tree (arbre à thé) : antibactérienne, antifongique, soulage les affections buccales, assainit la bouche, réduit la mauvaise haleine, actifs blanchissants, diminution de la plaque dentaire et du risque de caries.


Pour conclure...

C'est sûr, ce type de dentifrice n'a rien à voir avec les tubes de dentifrice classiques, et cela peut surprendre, voire décontenancer/déplaire au début. Mais personnellement, maintenant que j'y suis habituée, je ne reviendrais plus en arrière. Je n'aime plus du tout la consistance, le goût écœurant et la mousse abondante des pâtes de dentifrices du commerce. 😏

Pour info, j'ai actuellement une brosse à dents de la marque Smiloh (la même depuis août dernier), format enfant, plus adapté à ma petite bouche et à mes petites quenottes ! 😁 Je crois bien que je n'ai jamais gardé une brosse à dents aussi longtemps. Celle de mon compagnon, en revanche, s'est abimée beaucoup plus vite... même marque pourtant.

D'autre part, on a tous un capital dentaire unique : chacun possède un émail, une dentine, etc. qui lui est propre. On n'est pas tous égaux à la base quant aux problèmes de dents ou à leur blancheur, et notre alimentation ainsi que notre hygiène de vie globale jouent également un rôle important. Attention notamment aux aliments qui jaunissent les dents tels que le café, le thé, le vin rouge... et la nicotine. 🚬

Enfin, un dentifrice pourra convenir à une personne mais pas à une autre, ou convenir pendant un certain laps de temps seulement. Il faudra peut-être que vous alterniez avec d'autres types de dentifrice, à vous de voir. Les poudres sont abrasives, et ce n'est pas à négliger, notamment sur le long terme. C'est d'ailleurs pour cette raison que je les « enrobe » d'huile de noix de coco.


Dentifrice solide maison


Et vous, comment vous lavez-vous les dents ?

Vous aimerez peut-être aussi...

9 commentaires

  1. Merci pour cette recette, je prévoyais justement de ne pas racheter de dentifrice en tube après avoir fini celui en cours. Ma version contiendra les ingrédients les moins abrasifs possibles (pour cause d'émail fragile), et la poudre de clou de girofle est une super idée, en plus j'adore ça (oui, ça peut sembler bizarre^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé ! Pile au bon moment alors ! ;-) Bah non, c'est pas bizarre que tu aimes le clou de girofle... pour une sorcière ;-)

      Supprimer
  2. Super ton article !
    J'arrive à la fin de mon dentifrice solide, sauf que je me le fait livrer par un artisan depuis la France vers la Pologne. Je vais donc expérimenter ta recette, qui je pense va me faire faire des économies sur les frais de livraison :D. Et surtout ça à l'air super simple. Je n'osais pas m'y mettre (même de regarder les recettes), mais grâce à toi je vais m'y initier ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool ! N'hésite pas à venir me donner ton retour après quelques semaines d'essai !

      Supprimer
  3. Je suis passée au dentifice solide. Mais je ne le fais pas (pas encore...)
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  4. Hello :)
    J'ai découvert ton article grâce à un pin Pinterest et je voulais trouver une nouvelle recette de dentifrice.
    Dans la mienne je sens beaucoup le bicarbonate et j'ai horreur de ça... Je vais mettre du charbon actif à la place et voir ce que ça donne :)
    Je n'ai pas de clou de girofle :/ et n'ayant pas trouvé de blanc de meudon, j'ai pris de l'argile blanche.
    Merci pour ce partage intéressant.
    Belle journée,
    Céline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut ! N'hésite pas à revenir me dire ce que tu en as pensé !

      Supprimer
  5. Coucou par quoi peut on remplacer la poudre de clou de girofle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... Par rien ! Si tu n'aimes pas ça, n'en mets tout simplement pas ;-)

      Supprimer

Soyez alerté des nouveaux articles du blog !

Archives

Translation